Partagez cet article

Share this Post

Combattre l’image liée au psoriasis : Comment gérer les situations délicates

information et sensibilisation

Combattre l’image liée au psoriasis : Comment gérer les situations délicates

Pour certaines personnes, le fait que le psoriasis soit visible est ce qui les dérange le plus de cette affection. Le psoriasis est visible non seulement à leurs yeux, mais aussi à ceux de leur entourage. Il existe certains préjugés à l’égard de cette affection de la peau. C’est pourquoi elle suscite un sentiment de honte chez certaines personnes, qui craignent de s’exposer au jugement des autres.

Et si le psoriasis n’était pas associé à un tel fardeau? Et si l’entourage n’était pas si inquiet de pouvoir l’attraper? Ou s’il pouvait arrêter de regarder vos plaques rouges et qui pèlent? Imaginez si le monde en savait un peu plus. Imaginez si tout le monde comprenait simplement ce que c’est que de vivre avec le psoriasis.

Informer votre entourage est la meilleure chose que vous puissiez faire pour contribuer à réduire les préjugés. Vous pouvez y participer – une personne à la fois – en expliquant un peu plus et en dissimulant un peu moins votre affection.

Sachez calmer les personnes craignant la contagion

Il peut vous sembler injuste de devoir faire en sorte que votre entourage perçoive mieux votre affection alors qu’il est la source de votre malaise. Sachez toutefois qu’il vous sera bénéfique d’expliquer d’entrée de jeu que le psoriasis est loin d’être contagieux.

Une étude financée par la National Psoriasis Foundation a révélé que l’image qui accompagne cette affection cutanée courante est en grande partie alimentée par la (fausse) croyance qu’elle peut se transmettre d’une personne à une autre. Donc, naturellement, en précisant que ce n’est pas le cas, le psoriasis paraîtra un peu moins effrayant aux yeux de votre entourage, et suscitera ainsi moins de regards craintifs.

Apprenez à satisfaire une saine curiosité

Si vous constatez que quelqu’un vous fixe du regard, songez à lui parler de votre psoriasis avant qu’il ne vous juge injustement. Il se peut aussi que cette personne soit simplement curieuse au sujet de votre peau; le fait de répondre à des questions qu’elle serait trop gênée de vous poser permettra de dissiper toute confusion inutile se rapportant à l’affection.

Cela peut vous mettre mal à l’aise au début, mais si vous préparez des énoncés tout faits, cela pourra vous aider à vous habituer à en parler. Il pourrait par exemple suffire de dire : « Je suis atteint de psoriasis. Avez-vous des questions à me poser à ce sujet? Ça ne me dérange pas. »

Soyez proactif avec votre partenaire de vie

Il faut à tout prix éviter de vous retrouver dans une situation de vulnérabilité avec l’être aimé, en particulier si la relation est nouvelle. Vous pouvez essayer de prévenir tout souci lié au toucher en lui faisant savoir dès le début que vous êtes atteint de psoriasis. Cela est particulièrement important si vous envisagez d’avoir des relations sexuelles et que la peau de vos parties génitales est atteinte. Expliquez clairement qu’il ne s’agit pas d’une infection transmissible sexuellement, et que votre partenaire n’a pas à s’inquiéter du tout.

Essayez de commencer la discussion par une question directe pour briser la glace : « Sais-tu ce qu’est le psoriasis? » Vous pourriez ensuite présenter un peu d’information de telle manière que votre interlocuteur ne soit pas mal à l’aise par son manque de connaissances sur le sujet, et qu’il témoigne plus de compassion par rapport à votre position : « Beaucoup de gens ne savent pas grand-chose sur cette affection, mais elle est totalement inoffensive pour les personnes qui n’en sont pas atteintes; tu n’as donc pas à t’inquiéter. »

Si des propos vous ont blessé, faites-le savoir

Il se peut que le psoriasis vous ait rendu la peau dure à bien des égards, mais certains propos peuvent toujours être blessants. Au lieu d’ignorer une douleur émotionnelle, faites savoir aux autres s’ils ont fait preuve d’insensibilité. Il est inutile qu’ils se sentent coupables pour les propos qu’ils ont tenus, mais il est important qu’ils sachent que leurs paroles ont été blessantes.

Dites-leur que s’ils en savaient plus sur votre affection, ils n’auraient pas tenu de tels propos. Profitez de l’occasion pour les informer si vous pouvez, ou revenez-y plus tard si vous avez besoin de temps pour vous calmer après leurs propos blessants. La prochaine personne atteinte de psoriasis qu’ils rencontreront vous sera reconnaissante.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 4.00 out of 5)
Loading...
Partagez cet article

Share this Post